lundi 3 mars 2008

No country for old men


Réalisateur : Joel et Ethan Cohen
Durée : 2h02
Genre : Western contemporain

Synopsis : Lors d'une partie de chasse en solitaire, Llewelyn Moss tombe sur un règlement de compte et un imposant magot. Une décision rapide, Llewelyn se trouve dans une très mauvaise posture, Anton Chigurh, psychopathe de profession, est sur ses traces et le bonhomme a des principes. Ed Tom Bell, Sheriff en fin de vie, est dépassé par ces évènements, par tous les évènements d'ailleurs, il est las.

C'est sur cette idée que le spectateur se retrouve dans un mélange de western, road-movie et film policier.
Comme à chaque fois les frères Cohen nous offrent un lot de personnages atypiques aux caractères stupéfiants tout ceci dans une amérique profonde, solitaire et peu engageante. Contrairement à la plupart des films des Cohen, c'est un univers très sombre qui ne laisse que peu de place à la rigolade, une sorte de Fargo dans le désert.
No country for old men marque les difficultés d'un homme dépassé par la vie nouvelle, c'est aussi un beau documentaire sur le système D à l'usage des truands.
Javier Bardem nous sert un magnifique bandit aux tendances psychotiques et à la fois très posé, calculateur. Josh Brolin dans le rôle du fugitif, vétéran du Vietnam s'en sort également à merveille, conscient de ces actions et des conséquences que ça peut entraîner. Puis il y a Tommy Lee Jones en guise de Sheriff bientôt retraité qui campe à merveille un personnage désabusé, à la fois alerte et complètement perdu.

Bref no country for old men vaut autant pour sa qualité visuelle que pour ses personnages surprenants, une nouvelle réussite de la part des frères Cohen.

3 commentaires:

Chouchou a dit…

Ah ben tiens, ça a l'air pas mal ça ! En plus l'affiche est spéciale, j'aime bien !

Bedlam a dit…

J'ai oublié de préciser : il a reçu l'Oscar du meilleur film. Ce n'est pas mon préféré des Cohen mais c'est très bon quand même.

Wireless a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.