mercredi 15 octobre 2008

Macanudo

Macanudo T.1. LINIERS. Edition La Pastèque : 2008. 15 €

Hop dernier petit coup de coeur pour quelque chose qui est une petite nouveauté chez nous mais une vieillerie pour nos amis d'Amérique Latine.
Liniers est argentin et c'est un habitué du quotidien national "La Nación", il a également publié ces strips dans diverses parutions dans divers pays et notamment dans "le journal de Spirou".
Bref, voilà un ouvrage regroupant plusieurs de ces oeuvres parues entre entre Juin 2002 et Novembre 2003.
Et de quelles oeuvres s'agit-il ? Tout simplement de petits strips exprimant soit un humour totalement absurde, soit empreint d'une dimension poétique ou même parfois les deux ensemble.
Liniers réalise en quelques cases des petites historiettes rigolottes, mignonnes qui vous laissent à chaque fois un sourire au coin des lèvres pour toute la journée. De temps en temps légèrement satyrique, ces strips sont parfois d'une simplicité touchante exprimant un sentiment, une émotion du moment avec talent.
Et surtout Liniers utilise tous les outils du dessinateur pour mettre en valeur son propos, il s'amuse beaucoup avec les jeux de cadres, les couleurs, les traits pour renforcer ces idées.
Voilà un ouvrage qui pour moi est à ranger tout près des oeuvres de Quino qui sont d'un acabit similaire même si les auteurs ont vraiment leurs pattes respectives.
Et surtout, je ne veux pas vous laissez sans extrait (traduction approximative de moi même) :

- j'ai comme une impression de déjà-vu... - j'ai comme une impression de déjà-vu... - j'ai comme une impression de déjà-vu... - j'ai comme une impression de déjà-vu... - c'est passé.


- les vacances, Madariaga (c'est l'ourson en peluche) ! - je remarque que... - les jours sont plus colorés en vacances.


- Quand quelque chose est beau, pas besoin de marketing.


PS : Ce qui m'a le plus enchanté après avoir lu Macanudo, c'est de constater qu'il ne s'agissait que d'un premier tome :).

2 commentaires:

Chouchou a dit…

Striptease? (je sais écrire ça moi?!!!)

Bedlam a dit…

No Comment.